La compagnie

Les Apicoles * est une association dont l’objet est le développement d’activités artistiques à médias multiples se situant à l’interface entre différents champs de l’activité culturelle.

La Compagnie est installée depuis 2016 en Ile-de-France où elle produit des spectacles vivants , joués à travers la France et à l’international. Elle multiplie les résidences artistiques au sein du Val-de-Marne (Charenton-le-Pont, Saint-Maurice, Vincennes, Saint-Maur-des-Fossés) et y développe des actions culturelles.

Née sous l’impulsion de Bruno Bernardin, elle forme un réseau d’artistes plasticiens, comédiens, vidéastes, danseurs, musiciens.

Solidaire des chemins professionnels qu’empruntent ses membres, la compagnie conserve un lien régulier avec les artistes et les techniciens qui ont contribué à ses succès. En un mot : être une troupe.

A ce jour, tous les spectacles ont été créés avec toujours le désir profond d’inviter les spectateurs au voyage par le biais d’un auteur, d’une histoire, d’un conte.

Ses créations ambitieuses, enthousiastes et plurielles sont aussi diverses que les artistes qui la composent ; ainsi elle produit des spectacles d’auteurs actuels et classiques mais aussi ses propres créations, jouées en salle ou en rue. Son crédo : réaliser des projets artistiques, pédagogiques et interactifs à travers une lecture culturelle du monde contemporain.

Une association militante de la culture pour tous :

Depuis plusieurs années, la compagnie « les Apicoles* » s’implique dans :

  • L’encadrement artistique en milieu carcéral et en milieu médicosocial
  • Développement de projets EAC (lycées, collèges et écoles du Val de Marne et de Seine-Saint-Denis)
  • L’encadrement artistique d’un groupe de patients et de soignants dans le cadre d’un projet « Culture à l’hôpital » accompagné par la DRAC île de France.
  • L’animation de nombreux ateliers théâtres à destination d’un large public (enfants, étudiants et adultes) en Ile de France, région PACA et à l’institut d’étude philosophique suisse Philanthropos.
  • L’organisation d’une tournée théâtrale annuelle avec le mécénat des Editions Lire c’est Partir de Vincent Safrat (association soutenue par le Ministère de la Culture) qui s’inscrit dans une démarche socio-culturelle reliant le théâtre et la lecture. Ce sont plus de 20 000 enfants qui ont déjà bénéficié de cette action gratuite.

 

Les metteurs en scène et comédiens

Bruno Bernardin  Metteur en scène, Comédien et Pédagogue,  Caterina Barone Comédienne, Véronique Ebel Metteure en scène, Comédienne et Pédagogue, Khadija El Mahdi Metteure en scène, Comédienne et Pédagogue, Natyelli Mora Marionnettiste, Réalisatrice et Pédagogue, et Amina Annabi Chanteuse, Musicienne et Pédagogue.

Les artistes et collaborateurs associés

Elodie kugelmann Attachée de presse et de diffusion, Yves Javault Comédien, Charlotte Brancourt Metteure en scène, Comédienne et Pédagogue, Chantal Gallier Metteure en scène, Comédienne Maxime Coudour Comédien, Metteur en scène, François Marnier Musicien, Jean-Jacques Marnier Vidéaste, Célia Idir Créatrice lumière, Maud-Aurélie Brard Attachée de production, Assistante programmation, Caroline Leurquin Auteure et Pédagogue,  Joëlle Loucif Costumière, Cyril Achard Musicien,  Stefano Perocco di Meduna Scénographe, Rémi Cassan Scénographe, Antoine Loubat Illustrateur et graphiste

BIOGRAPHIE

Bruno Bernardin

Metteur en scène, comédien et pédagogue

Formé à l’Ecole Florent par Alexandre Pavloff, Gilles Gleize et Michel Fau, Bruno Bernardin intègre la distribution des « Juifves » de Robert Garnier qu’Eric Génovèse, sociétaire de la Comédie Française met en scène.

Après cette première expérience professionnelle, il alterne les rôles classiques et contemporains : Molière, Hugo, Corneille, Feydeau, Tchekhov, Fabrice Hadjadj et Edward Bond sous la direction entre autres de Séverine Chavrier, Véronique Ebel, Chantal Gallier, Morad Ammar, Yves Javault ou François Bourcier. Il est seul en scène  dans un texte de Laurent Gaudé « Sang Négrier » sous la direction de Khadija El Mahdi, lauréat des Ptits Molières du meilleur comédien et du meilleur seul en scène 2018.

Avec le soutien du Ministère de la culture et de la Fondation Beaumarchais, il présente sa première mise en scène « La Grande Faim dans les Arbres » de Jean-Pierre Cannet représentée au Théâtre de la Danse Golovine en Avignon. Il met en scène « Outlaw In Love » d’Alain Guyard présenté au Festival d’Avignon avec Flavie Avarguès et François Bourcier. Son adaptation de Gaston Leroux : « Les Cages Flottantes » est présenté au Théâtre des Cinq diamants de Paris et au Théâtre des Deux Rives de Charenton Il met en scène successivement  « Chambre 108 » de Gérald Aubert et « Le Jardinier de la Mer Rouge » de Rémy Jousse et Gérald Duchemin.

Depuis 2006, sur la demande des Editions « Lire c’est partir », il adapte et met en scène annuellement un spectacle : « Monsieur le Vent et Madame la Pluie » de Paul de Musset, un exercice de style théâtral autour du thème du chaperon rouge, « Chéri-Bibi » d’après Gaston Leroux, « Le Fantôme de Canterville » d’Oscar Wilde, repris en Avignon,  « Le Bourgeois Gentilhomme » de Molière et « Cher Pays de notre Enfance » adapté de « Laissez-nous nos Bonnot !  » de Pascal Garnier.

Khadija El Mahdi

Metteure en scène, comédienne et pédagogue

Après une licence en études théâtrales à Paris X et une formation au conservatoire du 7eme arrondissement, elle est reçue à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la ville de Paris puis à la Classe Libre de l’école Florent. Elle reçoit le Jacques du Meilleur Atelier en montant « La Surprise de l’Amour » de Marivaux.

Elle se spécialise dans le jeu masqué en assistant pendant 5 ans Christophe Patty, maître de masque au Conservatoire national d’Art Dramatique. Elle  apprend  le jeu masqué et le clown avec Mariana Araoz, Christophe Patty, Lucia Bensasson, Marcella Obregon, Cristina Wistarri Formaggia, Luis Jaime Cortez, Guy Freixe et Fred Robbe.

Comédienne, elle  joue dans « Toi et tes nuages » d’Eric Westhphal (Baladin de la meilleure comédienne) mise en scène de Courbier, « Les Démons » de Dostoïevski mise en scène de Jean-Pierre Garnier, « Au-delà du Voile » de Benaïssa mise en scène de Agnès Renaud, « Pièces de Guerre » de Bond mise en scène de Morad Ammar, « Médée » d’Euripide mise en scène Laurence Bourdil, « Sangs mêlés » de Laurent Leclerc,  « La Grande Faim dans les Arbres » de Jean-Pierre Cannet mise en scène de Bruno Bernardin, « La Rose de la Boca » de El Mahdi mise en scène de Mariana Araoz, « Rituels pour des Signes et des Métamorphoses » de Wannous mise en scène de Fida Mohissen, « Pazzi » de la Cie Interface mise en scène de André Pignat et Géraldine Lonfat, « Le Livre de Damas » de Wannous mise en scène de Fida Mohissen,  « Mama Khan, le Chant de la Terre Lakota » de Khadija El Mahdi, P’tit Môlière 2017.

Ses nombreuses expériences théâtrales l’amènent également à interpréter Genet, Dario Fo, Shakespeare, Tchekhov, Pérec, Maeterlinck, Westphal, Lorca, Schnitzler, Synge, Ionesco, …

Elle a mis en scène « La Surprise de l’Amour » de Marivaux, « Fragments d’un Discours Amoureux » de Barthes, « La Maison de Bernarda Alba » de Lorca, « Mama Khan, le Chant de la Terre Lakota », « Mama Khan, le Chant Berbère de l’Eau » et « Sang Négrier » de Laurent Gaudé.

Après avoir créé la compagnie Barraca Suivre, Khadija El Madhi décide de rejoindre la compagnie Les Apicoles* en 2016.

Natyelli Mora

Marionnettiste, réalisatrice, pédagogue

Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy et de la Sorbonne-Paris IV en études littéraires, elle se forme initialement aux arts de la marionnette auprès d’Alain Recoing et, plus récemment, au cinéma documentaire aux Ateliers Varan de Paris.

Elle réalise des films d’animation en employant la technique du théâtre d’ombres et remporte des appels à projet pour la réalisation de films destinés à des expositions au sein de l’Institut du Monde Arabe de Paris et du château de Kerjean en Bretagne.

Depuis la réalisation du film Ibn Battûta ou les ailes du destin, elle se forme à la dramaturgie dans le théâtre d’ombres contemporain auprès de Fabrizio Montecci, directeur artistique de la compagnie Giocco Vita.

Elle collabore étroitement avec la compagnie de rue LAFORAINE en tant que comédienne et plasticienne et avec l’association TANGIBLE en tant que danseuse-performeuse.

Elle réalise ses propres projets de mise en scène et de réalisation et collabore avec la Maison du Geste et de l’Image, Le BAL, les Centres Culturels Français à l’étranger, entre autres, à travers l’encadrement d’ateliers sur le théâtre de marionnettes, le théâtre d’ombres et la réalisation de films auprès des scolaires et enseignants.

Véronique Ebel

Metteure en scène, comédienne et pédagogue

Amoureuse des grands textes, de la diction française et de la danse. Elle découvre le théâtre à 9 ans. Elle reçoit de 1998 à 2002 la formation d’acteur de la classe libre du Cours Florent à Paris, elle y a reçu le prix de la meilleure mise en scène pour son atelier « Les femmes savantes » de Molière.

Elle a travaillé notamment avec Eric Génovèse (sociétaire de la comédie française) dans « Les Juifves » de Robert Garnier, avec Jean-Pierre Garnier dans « Les Démons » de Dostoïevski, avec Charlotte Brancourt dans « La Mouette » de Tchekhov.

Elle joue et met en scène « Pasiphae ou comment devient-on la mère du minotaure », « Leçon de ténèbres », « Gabbatha » et « Le massacre des innocents » pièces de Fabrice Hadjad à l’Espace Bernanos à Paris, La chapelle St Louis et Chapelle de l’Oratoire en Avignon. Ainsi que « Un jour, Elsa, mes vers » d’Aragon au Théâtre des Corps Saints et « Le rêve de homme ridicule » de Dostoïevski.

Elle travaille depuis 8 ans avec la compagnie du Caillou Blanc et en collaboration avec Les Apicoles* depuis sa création. Elle dirige également des ateliers théâtre au sein de l’Institut Philanthropos et de l’Ecole de Management de Marseille (EMD).

Caterina Barone

Comédienne

De nationalité italienne Caterina Barone se forme à Paris au Conservatoire du Xème arrondissement avec J.L.Bihoreau et J.P. Martino, et à la Classe Libre du Cours Florent. avec Jean-Pierre Garnier et Michel Fau. Elle poursuit sa formation avec Ariane Mnouchkine, Nicolas Klotz, Laurent Fréchuret, Catherine Germain, François Cervantes, Philippe Awatt et Philippe Adrien.

Au théâtre, elle joue, en France et en Italie, des textes d’auteurs contemporains, (F. Mauvigner, I. Viripaev , F. Hadjadj , J.P. Cannet, P. Buzzi, A.Visdei) ou classiques (Molière, Farid Attâr, Marivaux, Caldéron, Garcia Lorca, Corneille, Feydeau, Péguy, Witkiewicz, Dostoïevski…),  dirigée par Hervé Petit,  Aline César,  Michel Fau, Jean-Pierre Garnier, Christophe Luthringer, Bruno Bernardin, A. Sorbelli,  F. Mauvigner …

Elle participe à l’œuvre musicale intégrale de Liberovici représentée à l’auditorium de la Maison de la Radio, à l’Opera Carlo Felice de Gènes et diffusée sur France culture.

Elle enregistre pour Acte sud Papier « Le Conte Prospéro » en collaboration avec la Cité de la Musique.

Elle participe au long-métrage de Diane Kuris « Les Enfants du Siècle » et à celui de Toni De Bernardi « Uccelli di Terra », gagnant du festival du cinéma de Turin, avec le même réalisateur, elle tourne  « Casa Dolce Casa ». Elle participe à plusieurs courts-métrages dont le tout dernier « Miracoul’house », réalisé par Stéphane Freiss.

Depuis 2016, Caterina Barone est en charge de l’organisation des tournées « Lire c’est Partir ».

Coordonnées :

Compagnie Les Apicoles*

Chez Lafitte,

90 rue de Paris

94220 Charenton-le-Pont

Mail : lesapicoles@aliceadsl.fr

Licence 2 – 1115211 / Licence 3 – 1115212

SIRET : 50799756700031

Enregistrer

Enregist